Guatemala

Guatemala: Itinéraire de 2 semaines

Vous avez envie de découvrir une destination hors du commun ? Vous recherchez le dépaysement ? Sortir des sentiers battus ? Pourquoi ne pas tenter le Guatemala 2 semaines ? C’est un pays encore peu connu mais qui a beaucoup de choses à offrir. J’ai eu l’occasion d’y voyager en 2016.

Le Guatemala est un pays montagneux bercé par la culture et les traditions Maya. Il encore préservé du tourisme de masse: authenticité garantie.

 

Avant le départ: ce qu’il faut savoir

 

  • Climat, quand partir ?

Le Guatemala dispose d’un climat tropical à l’Est et dans les plaines, tempéré dans les régions montagneuses. Les soirées et les nuits sont fraîches en altitude, prévoyez des vêtements chauds. N’oubliez pas de prendre un manteau imperméable type K-way, ça ne prend pas de place et c’est toujours plus pratique à transporter qu’un parapluie.

Il est préférable de voyager au Guatemala entre Novembre et Avril. Cependant, je suis  partie en Juillet/Août, pendant la saison des pluies et n’ai eu aucun problème avec la météo. Une petite averse d’environ 5 minutes pendant la journée et c’est reparti !

  • Décalage Horaire

Il y a 1 heure de décalage horaire entre Montréal et le Guatemala (-1h00 au Guatemala)  et 7 heures entre la France et le Guatemala.

Le soleil se lève vers 5h00 et il fait nuit noire vers 17h30.

  • Visa et démarches administratives

Il n’y a pas de démarche spécifique à faire avant de se rendre au Guatemala si vous restez moins de 3 mois sur place. Les 90 jours de visa touristique qui vous seront accordées aux frontières terrestres ou à l’aéroport vous autorisent à séjourner entre les différents pays d’Amérique Centrale  Guatemala,  Honduras,  Salvador, Nicaragua).
Vaccin: Aucun vaccin spécifique à prévoir.

Assurez-vous simplement d’avoir un passeport valide 6 mois après la date du retour.

  • Argent

Si vous prévoyez de voyager au Guatemala 2 semaines, il faudra vous procurer de l’argent local, le Quetzal (QTZ) en argent comptant. Vous pouvez vous procurer des Quetzal à l’aéroport ou dans un guichet. Attention, il est fréquent que les guichets ne soit pas approvisionnés donc n’attendez pas le dernier moment pour retirer de l’argent. 

Les cartes de crédit/débit y sont très peu acceptées ou alors il faut payer un supplément quand on vous offre la possibilité de les utiliser. Vous pouvez faire votre change à l’aéroport ou retirer de l’argent dans un ATM sur place.

  • La communication

Au Guatemala, il est indispensable d’avoir des notions d’espagnol. Très peu de Guatémaltèques parlent anglais même dans les agences de voyages.

  • Peut-on consommer l’eau du robinet ?

Non, il n’est absolument pas recommandé de boire de l’eau du robinet au Guatemala. Il faudra acheter de l’eau en bouteille. D’ailleurs, si vous voulez de l’eau plate au restaurant, demandez « agua pura » et non « agua mineral », qui est de l’eau gazeuse.

  • L’eau chaude dans les hôtels, une vraie option !

Ce titre vous interpelle ? Je ne suis pas une princesse mais j’ai horreur de prendre des douches froides. J’ai rapidement compris qu’au Guatemala, l’eau chaude était optionnelle.

Le système pour obtenir l’eau chaude et très rudimentaire et ressemble à un espèce de mini chauffe-eau électrique fixé au pommeau de douche. Il m’aura fallu deux semaines pour réussir à le faire fonctionner.

Dans tous les cas vous ne pourrait pas avoir pression et eau chaude: c’est soit l’un soit l’autre. Trop de pression= pas d’eau chaude, peu de pression = eau tiède = impossible de se laver les cheveux pour les filles. Il faut choisir ses batailles.

Certains hôtels n’ont même pas ce système et ne propose pas l’eau chaude. Ayez toujours le réflexe de poser la question au moment de la réservation si cela est important pour vous.

  • Préparer son voyage au Guatemala

 

Pour organiser ce voyage, j’ai acheté le Guide Lonely Planet Guatemala que je vous recommande vivement. J’ai l’habitude de voyager avec les Lonely Planet depuis longtemps et m’inspire souvent de leurs itinéraire pour m’organiser.

Voyager au Guatemala 2 semaines: Itinéraire

 

Si vous êtes à la recherche d’inspiration pour voyager au Guatemala 2 semaines, mon itinéraire est tout à fait réalisable. L’objectif de ce voyage était de combiner culture et nature.

J’ai réalisé cet itinéraire, qui semblait ambitieux au premier abord, lors d’un voyage en 2016. C’était tout de même très intensif dans la mesure où il fallait prévoir de se lever vers 5h30-6h00 tous les matins pour prendre le Chicken Bus (transport public). Je tombais de fatigue à 20h30 le soir.

Les trajets en Chicken Bus étaient, de manière générale, assez stressants puisque les bus étaient souvent bondés et les chauffeurs conduisaient de façon imprudente sur des routes en mauvais état. Ne soyez pas étonné de payer votre billet trois fois plus cher que votre voisin: les chauffeurs appliquent un tarif  « Gringo » pour les touristes.

 

  • Jour 1: Arrivée à Guatemala Ciudad

Vol Montréal à Guatemala Ciudad: 11h00 avec escale de 3h00 à Washington

Guatemala Ciudad ne restera qu’un lieu de passage en raison de l’insécurité omniprésente qui m’a été confirmée par des locaux au cours du séjour.

À peine arrivée à l’aéroport, j’embarque dans la navette de l’hostal Los Volcanes où je passerai la nuit.

Sachez que la plupart des hébergements touristiques proposent des transferts gratuits depuis l’aéroport. Il suffit d’envoyer un courriel avec votre l’heure d’arrivée pour planifier le tout avec eux. C’est un moyen de transport fiable et sécuritaire surtout si vous arrivez tard dans la soirée.

 

  • Jour 2: Visite d’Antigua

Trajet Guatemala Ciudad à Antigua: 1h30 de trajet en chicken bus.

Ancienne capital du pays, Antigua est une petite ville coloniale pleine de charme aux rues pavées, maisons colorées qui se visite aisément à pied. Le cadre est magnifique puisque la ville est entourée des volcans Agua, Fuego et Acatenango.

Si vous en avez le temps, je vous recommande de faire l’ascension du volcan Acatenango. C’est un trek très intense mais qui vous permet d’admirer de belles éruptions volcaniques du volcan Fuego à la tombée de la nuit. Une expérience unique à vivre si vous voyagez au Guatemala 2 semaines et voulez vivre quelque chose d’extraordinaire.

Guatemala 2 semaines - Antigua

Antigua

À ne pas manquer à Antigua:

  • La Plaza Major, cœur historique de la ville, et son Parque Central. Vous pourrez y admirer de beaux édifices tels que le Palacio de los Capitanes Générales, l’Ayutamiento (Hôtel de ville), la Catedral San José. À proximité se trouve el museo Santiago et el Museo Libro Antiguo. Il y a pleins de petits cafés et restaurants sympas tout autour de la place.
  • El Tanque la Union, place typique d’Antigua, est caractérisée par ses palmiers et maisons colorées. À proximité vous pouvez apercevoir le couvent Santa Clara et les vestiges de la Basilique San Pedro.
  • L’Arche Santa Catalina est un incontournable elle aussi. Non loin de là se trouve le magnifique  couvent de la Merced.
  • El Cerro de la Cruz offre un très beau point de vue sur la ville et le Volcan Agua. Vous pouvez vous y rendre à pied ou tuktuk. Pour ma part j’ai pris un tuktuk pour m’y rendre et suis redescendue à pied pour visiter les quartiers résidentiels d’Antigua.
  • El Mercado pour acheter des produits locaux et souvenirs.

 

 

  • Jour 3 et 4: Lac Atitlàn & ascension du volcan San Pedro

Trajet Antigua à Panajachel: 3h00 en chicken bus.

Pour retrouver mon article détaillé sur le sujet, vous pouvez consulter « Escale au lac Atitlàn »

Voyager au Guatemala 2 semaines sans passer par le Lac Atitlán c’est impossible !

La première journée aura été marquée par la visite de:

  • Panajachel
  • Santa Cruz
  • San Marcos
  • San Pedro

Pour se déplacer facilement entre chaque village, il est possible d’utiliser des bateaux-taxis communément appelés Lancha. Les villages étant très petits, on en fait très rapidement le tour en 1 ou 2 heures.

La deuxième journée fût consacrée à l’ascension du volcan San Pedro avec un guide. Il faut compter environ 5h30 de marche ce qui représente 3h00 de montée et 2h30 de descente. Il est essentiel d’avoir une bonne de chaussures, de l’eau, un vêtement chaud car il fait assez frais au sommet et une bonne dose de motivation. La montée autant que la descente était difficile mais le paysage était à couper le souffle. Si vous voyagez au Guatemala 2 semaines et êtes à la recherche d’un volcan dont l’ascension n’est pas très longue, le San Pedro est une bonne option.

 

  • Jour 5: Quetzaltenango

San Pedro à Quetzaltenango: 3h00 en chicken bus.

J’ai visité Quetzaltenango, aussi connue sous le nom de Xela, le temps d’une demi-journée et ne suis pas tombée sous son charme. En comparaison à Antigua, je l’ai trouvé très ordinaire. Ma visite s’est donc limitée au Parque Central et les rues avoisinantes. Des locaux nous ont expliqué que l’intérêt principal de Xela était son ambiance et atmosphère, ce qu’il est difficile d’évaluer si l’on est de passage le temps d’une journée.

Je me suis accordée une après-midi détente aux sources d’eaux thermales naturelles « Las Fuentes Georginas » qui se trouvent au pied du Volcan Zunil. Une excursion réservée via notre hôtel qui valait vraiment le détour !

 

 

  • Jour 6: Chichicastenango

Quetzaltenango à Chichicastenango: 2h00 en chicken bus.

Lors d’un voyage au Guatemala 2 semaines, ce marché est un incontournable.Prévoyez plusieurs heures pour découvrir cet incroyable marché: c’est un vrai labyrinthe et l’endroit idéal pour dénicher de superbes souvenirs.
Il est possible de visiter l’église San Tomas avec des guides locaux, c’est très intéressant, on y apprend beaucoup de choses sur la culture Maya. Il faut savoir cette église accueille religion Maya et Catholique sous le même toit !
Pour finir la journée, je recommande de vous rendre au Cerro Pascual Abaj pour voir les rites et offrandes Maya. C’est une petite marche de 30 minutes au départ du marché.
Pour retrouver mon article détaillé rendez-vous sur « 4 raisons de visiter le Marché de Chichicastenango »

 

 

  • Jour 7 et 8: Semuc Champey

Pour retrouver mon article complet, consultez « Semuc Champey, un paradis au coeur de la jungle »

La septième journée a été consacrée au déplacement entre Chichicastenango et Semuc Champey. Pour la première fois depuis le début du voyage, j’ai réservé une navette touristique pour me déplacer car Semuc Champey n’est pas du tout accessible en chicken bus. Il aura fallu sept heures pour arriver à Lanquín et une heure de camion pour rejoindre le lodge « Greengos Hotel » qui se trouve au coeur de la jungle, à seulement 5 minutes à pied des piscines naturelle de Semuc Champey. Voyager au Guatemala 2 semaines c’est aussi passer beaucoup de temps dans les transports en raison de l’état des routes.

Au petit matin, la journée a commencé par la visite des Caves Kanba, une grotte semi-immergée par l’eau dont la visite guidée d’une heure et demie se fait à la lueur de la bougie. Il est possible de finir le tour par une descente en tubbing sur le Rio Chahabon. L’après-midi, j’en profite pour marcher jusqu’au mirador et admirer le panorama et termine par une baignade dans les bassins d’eau bleue turquoise pour me rafraichir.

 

 

Jour 8 et 9: Flores et Tikal

Pour retrouver mon article complet, consultez « Guatemala, Visiter Tikal, une cité Maya au coeur de la jungle »

De Semuc Champey à Flores, il n’y a toujours aucune possibilité de prendre le chicken bus. Il faut à nouveau prendre une navette touristique dès 7h00 le matin et prévoir une journée complète de voyage jusqu’à Tikal soit sept heures de voyage.

La neuvième journée commence par la découverte du village pittoresque de Flores au petit matin. Le départ pour Tikal est prévu dans l’après-midi vers 13h00. La visite guidée du site dure 4h00 et permet d’apprendre beaucoup de choses sur la construction de la citée, la place des Mayas à cette époque, leur religion et mode de vie. Le site est bien entretenu, les vestiges sont impressionnants. J’ai été bluffée par la capacité des Mayas à construire ces immenses temples alors qu’ils avaient si peu de moyens à l’époque.

J’ai payé un supplément pour voir le coucher de soleil depuis l’un des temples mais ce n’était pas un bon investissement. Il y a possibilité de visiter Tikal très tôt le matin pour voir le lever du soleil si vous le souhaitez mais le prix est deux fois plus cher que le tarif régulier.

 

 

Jour 10 et 11: Rio Dulce & Livingston

Flores à Rio Dulce: 4h00 en autobus public

Dans cette partie du pays il n’y a plus de chicken bus mais de vrais autobus de type Greyhound.

Arrivée à Rio Dulce, un petit bateau à moteur assure le transport jusqu’à « L’Hotelito Perdido », un charmant petit hôtel de 5 bungalows accessible uniquement en bateau ou kayak. Cet hôtel est très porté sur l’écologie et produit son électricité grâce à de petits panneaux solaires. Des repas communautaires (végétariens) y sont organisés tous les soirs: c’est très conviviale et permet d’échanger avec les autres personnes et le personnels. Il n’y a pas de wifi: ici on déconnecte et on se relaxe !  Une après-midi passée a se reposer sur le hamac, lire un livre au bord de la rivière, bercé par le bruit des oiseaux et de l’eau, c’est du pure bonheur.  Il est possible de se baigner dans le Rio, l’eau y est très chaude d’ailleurs. Si vous partez au Guatemala 2 semaines et suivez mon itinéraire, ce sera le moment de souffler un peu !

 

Cette onzième journée fûe consacrée à la visite de Livingston que j’ai rejoins en kayak. Depuis l’hotelito perdido, cela prendre environ 2h30 à 3h00 de s’y rendre et il y a possibilité de revenir en bateau à moteur.

Sur mon itinéraire de départ,  j’avais prévu de passer 3 jours dans ce coin pour faire une pause et profiter de la plage. Malheureusement il pleuvait et il y avait un avis de tempête tropicale qui a écourté ce séjour sur la côte Caraïbe.

 

 

Jour 12 et 13: Chiquimula & Copan Ruinas

Départ de l’Hotelito Perdido à 12h00 en bateau pour se rendre à la ville de Rio Dulce. De Rio Dulce à Chiquimula il faut compter 4h00 de transport public. 

Le voyage touche à sa fin et j’entame la treizième journée de ce voyage par lacisite du site Maya de Copán Ruinas au Honduras. Le passage de la frontière se fait facilement à pied et sans aucun problème. Depuis la frontière, un bus public assure la liaison jusqu’à Copan Ruinas (la ville) et il faut ensuite prendre un tuktuk pour rejoindre Las Ruinas de Copán oú se trouve la cité Maya.

Les vestiges Maya de Copán ne sont pas aussi bien préservés qu’à Tikal mais valent vraiment le détour et il y a beaucoup moins de touristes. Les temples sont beaucoup moins grands et imposants qu’à Tikal mais je suis tout aussi émerveillée en me disant que cela fait des siècles que ces pierres sont ici, résistent au temps, au climat, à l’Histoire. C’est un beau témoignage de l’apogée de la Civilisation Maya. Le parc est assez grand donc cela prend 3h00 de faire le tour, prendre des photos, lire les explications ici et là. Je n’ai pas suivi de visite guidée par manque d’argent. À la veille du retour à Montréal, je n’avais pas envie de faire un retrait d’argent.
À l’entrée du parc il y a plein de Haras en liberté !  Je pense avoir passé au moins 30 minutes a observer leur comportement et les photographier.

 

  • Jour 14: Retour à Montréal

Chiquimula à Guatemala: 4h00 de transport public.

L’heure du retour a sonné. Je repars avec le cœur lourd. Ce voyage était tellement beau, tellement dépaysant, au-delà de toutes mes espérances. La culture, la nature, la diversité des paysages, l’authenticité, tellement de choses à offrir.

 

 

Budget à prévoir pour 15 jours

 

  • Billet d’avion

Au départ de Montréal, il faut prévoir 650$CA/personne l’aller-retour pour un vol à escale. Il n’y a pas de possibilité de vol direct et les escales se font aux États-Unis ou au Mexique.

  • Guatemala 2 semaines: Les dépenses sur place 

Comme toujours, cela va dépendre de votre façon de voyager et vos dépenses ne seront sûrement pas les mêmes que moi. J’ai voyagé en couple avec un budget moyen. Sur place, nous avons dépensé environ 750$CA/personne pour 14 jours, environ 1500$ pour deux adultes 2 semaines. Cela inclut:

  • l’hébergement en chambre double avec salle de bain partagée dans certains hôtels
  • nourriture: nous avons mangé dans des comedores le midi et dans des restaurants le soir.
  • Transport en commun et deux longs trajets en navettes touristiques
  •  Activités

 

 

Conseil aux voyageurs

 

  • Ne jamais attendre d’être « à sec » pour retirer de l’argent: les ATM sont régulièrement vides.
  • Évitez de réserver vos hôtels sur Booking.com. Si vous en avez l’occasion téléphonez ou rendez-vous directement sur place, le prix sera moins cher si vous procédez ainsi.
  • Si vous prenez le chicken bus, payez toujours votre billet à l’intérieur du bus. Des fausses agences de voyages essayent d’arnaquer les touristes aux arrêts de bus.
  • Quand vous réservez un hôtel, vérifiez s’il y a le wifi et l’eau chaude si c’est un critère important pour vous. On ne va pas vous le préciser si vous ne demandez pas. Cela peut éviter de mauvaises surprises.
  • Toujours négocier les prix avec les locaux. Que ce soit au marché, avec les taxis, les tuktuks, n’hésitez pas une seconde !

 

 

J’espère que cet article pourra vous aider à préparer au mieux votre voyage si vous envisagez le Guatemala 2 semaines comme future destination. Je reste disponible pour vos questions.

 

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    Varaigne
    17 octobre 2018 at 11 h 12 min

    Bonjour,
    Merci pour votre blog qui donne une belle représentation du Guatemala? Nous souhaiterions visiter le pays sur 15 jours.
    Au dela de l’aspect culturel, nous avons lu France Diplomatie qui montre un Guatemala ou le risque de vol, agression est élevé.
    Pourrais je avoir votre retour par rapport à l’éventuel insécurité évoqué ?

    Merci 🙂

    Grégoire

    • Reply
      Caroline
      17 octobre 2018 at 13 h 09 min

      Bonjour Grégoire !
      En toute honnêteté je ne vais jamais sur France diplomatie. Les gouvernements ont parfois tendance à dramatiser.
      Je suis très active dans des groupes de voyageurs/backpackers sur Facebook et, en ce qui concerne la sécurité, je me renseigne auprès de différentes personnes qui sont allées récemment dans le pays où je souhaite me rendre.
      Concernant mon expérience au Guatemala, mon copain et moi avons voyagé majoritairement en transport en commun. Nous n’avons aucun moment ressenti l’insécurité.
      Guatemala Ciudad (la capitale) est réputée pour être insécure voire dangereuse (c’est d’ailleurs pour ça que je n’y suis pas allée) mais il n’y a aucun danger dans le reste du pays. Au contraire, les Guatemalteques sont adorables et n’hesiterons pas à vous venir en aide au besoin 🙂
      J’espere répondre au mieux à votre question !

  • Reply
    Marianie To-Landry
    17 octobre 2018 at 13 h 27 min

    Allo Caroline.

    Super article…très inspirant! Je regarde pour partir au Guatemala avec mon copain au mois de février prochain. On regarde pour 7 ou 10 jours gros maximum….que nous conseilles-tu de faire comme itinéraire? Crois tu que Antigua, Lac Atitlan et la réserve Semuc Champey est réalisable?

    • Reply
      Caroline
      17 octobre 2018 at 13 h 41 min

      Allo Marianie 🙂

      Oui c’est tout à fait réalisable.
      Je vous recommande aussi d’aller a Chichicastenango, le marché est absolument incroyable et on peut y découvrir les coutumes du peuple Maya

Leave a Reply